COCO CHANEL : UNE VIE DERRIÈRE LA MARQUE

La mode est au fondement des industries du luxe. Grande pionnière, Gabrielle Chanel, dite Coco (1883-1971) avait déjà fait de la rue Cambon le siège d’une maison globale, des tissus aux vêtements, de la couture aux parfums et aux bijoux. Elle y avait commencé modestement en y proposant des chapeaux. Elle les travaillait de ses mains avec la même méthode qu’elle pratiquera en tous domaines : soustraire, simplifier. Son monogramme, le double « C » entrelacé, est connu aujourd’hui comme le drapeau tricolore mais si elle avait eu des armoiries, aurait figurée au centre une paire de ciseaux. Il y a toujours trop de mots dans une phrase, trop d’ornements dans un vêtement.
Anticipatrice, Coco Chanel fut aussi émancipatrice. “Les femmes, jamais assez élégantes, sont toujours trop habillées.” Elle leur a offert la liberté de mouvement.
“Quand j’ai à refaire, disait-elle, je refais autre chose.” Pendant l’Occupation, elle multiplia les erreurs : la maison qui porte son nom préférerait qu’elle ait été agent double des Anglais plutôt qu’instrument des nazis. Néanmoins, après quelques années de silence, dès 1954 elle redonna vie – et quelle vie ! à la rue Cambon. “Mademoiselle, lui avait-on prédit, même morte, vous bougerez encore.”

  • Langue

    Français

  • Date d'édition

    mai 2024

  • Taille

    11 x 17 cm

  • Éditeur

    Calype

  • Poids

    98 gr

Pour connaître la disponibilité des livres,
merci de contacter Vincent et Stéphanie par téléphone au +33(0)1 42 92 03 58
ou par e-mail via le formulaire suivant :