MANIFESTE DU JARDIN ÉMOTIONNEL

Arnaud Maurières et Eric Ossart sont paysagistes et jardiniers. Depuis plus de trente ans, ils créent des jardins publics ou privés à travers le monde et construisent parfois les maisons de leurs jardins. Ils ont publiés de nombreux ouvrages qui témoignent de leur volonté de respecter l’environnement naturel et humain tout en offrant le plaisir de vivre en harmonie entre l’architecture et le végétal. Leur implication dans l’enseignement du paysage et leur participation à de nombreuses manifestations culturelles attestent une démarche pédagogique à tout niveau. Le manifeste du jardin émotionnel est l’aboutissement d’une réflexion basée sur l’expérience de leurs propres créations et l’influence d’architectes et jardiniers remarquables de notre époque.

Le manifeste en 15 points :
1/ ÉMOTION – La fonction naturelle du jardin est l’émotion.
2/ NATURE – Le jardin n’est pas la nature, mais la nature est dans le jardin.
3/ CULTURE – L’architecture est émotionnelle par culture, le jardin par nature.
4/ PARADIS – Le jardin est une nature à l’échelle de l’homme, le paradis est un jardin.
5/ ARCHITECTURE – Architecture et jardin sont indissociables. Le rapport entre les deux détermine un choix de vie individuel et social.
6/ MODERNISME – Une révolution moderniste, ce n’est plus le jardin qui procède de l’architecture mais l’architecture qui procède du jardin.
7/ TERRE – La terre est la matière essentielle du jardin, c’est aussi celle de l’architecture. S’éloigner de la terre, c’est se perdre.
8/ EAU – L’eau est la matière la plus précieuse du jardin. La respecter, la chérir, la sublimer est le devoir de tout jardinier.
9/ VÉGÉTAL – Le végétal est primordial. Le végétal est l’essence même du jardin, il est son âme, sa part vivante et émotionnelle.
10/ ART – Les artistes peuvent devenir paysagistes ou leurs oeuvres enrichir le jardin mais l’art n’est pas le propos du jardinier.
11/ DESSIN – Le dessin du jardin est une trame dont la végétation va s’affranchir pour constituer un paysage qui échappe au dessein initial.
12/ DESSEIN – Le dessin d’un jardin : des murs pour limiter, un seuil pour entrer, des allées pour s’approprier le sauvage.
13/ TALENT – Le talent d’un jardinier : apprivoiser la nature qui lui est donnée pour découvrir sa propre nature.
14/ JARDINIER – On ne peut être paysagiste sans être jardinier, on ne peut être jardinier sans planter son propre jardin.
15/ ÉTERNITÉ – Le geste du jardinier est perpétuel. Le jardin apprend la pluie, le vent, le soleil les saisons, le temps ; il apprend les défaites et les conquêtes ; il apprend la vie et donne à la mort un goût d’éternité.

  • Pages

    240

  • Langue

    Français

  • Date d'édition

    mai 2022

  • Taille

    12.1 x 19.6 cm

  • Éditeur

    Plume de carotte

  • Poids

    280 gr

Pour connaître la disponibilité des livres,
merci de contacter Vincent et Stéphanie par téléphone au +33(0)1 42 92 03 58
ou par e-mail via le formulaire suivant :