THÉODORE ROUSSEAU : LA VOIX DE LA FORÊT, 1812-1867

Du début des années 1830 à la fin des années 1860, Théodore Rousseau, peintre de paysage obsédé par les arbres et par l’étude de la lumière a joué un rôle fondamental dans l’affirmation de la nouvelle école française de paysage : l’école de Barbizon.

Théodore Rousseau trouve son inspiration en plein air et sillonne la Normandie, la Vendée, l’Auvergne, le Berry, les Alpes, les Landes, les Pyrénées et le Jura. Mais sa principale source d’inspiration est toute proche de Paris : la forêt de Fontainebleau. Cette dernière lui offre une grande variété de motifs – arbres, sous-bois, rochers, clairières – qu’il observe, solitairement, durant de longues heures, exécutant des esquisses sur le motif avant de réaliser ses oeuvres définitives dans son atelier. La nature a pour lui des accents mystiques – « J’entendais la voix des arbres » – et militera auprès de Napoléon III pour que la forêt de Fontainebleau obtienne la dénomination de « réserve artistique ».

Talent inquiet et sauvage, Théodore Rousseau il défie les hiérarchies qui étaient de mise dans le genre du paysage, brouille les frontières entre peinture et dessin, entre esquisse et oeuvre achevée.

  • Pages

    192

  • Langue

    Français

  • Date d'édition

    mars 2024

  • Taille

    22 x 28 cm

  • Éditeur

    Paris-musees

  • Poids

    160 gr

Pour connaître la disponibilité des livres,
merci de contacter Vincent et Stéphanie par téléphone au +33(0)1 42 92 03 58
ou par e-mail via le formulaire suivant :